Laboratoire logement 16-25 ans: RENCONTRE DU 22 JANVIER 2016

Ordre du jour

  1. Accompagnement rat
  2. Objectifs
  3. Acteurs
  4. Concertation
  5.  Apport AAJ et AWIPH
  6. Modalités

∇ présents :

  • Christèle Harte : AMO Basse Sambre
  • Anne Sophie Fontaine ,Sophie Berlière et Diane Ancion: Passages AMO
  • Ludivine Brokken : AMO SDJ
  • Alain Bousmanne : Institut Saint Jean De Dieu
  • Silvio Cesaraccio : SAAE Les Colverts
  • Marie-Jeanne Bolly : SARE Le Choix
  • Ingrid Denil : SAJ prévention générale
  • Claudine Lemaire : SAAE Les Petites Maisons
  • Didier Merckx : commission subrégionale AWIPH
  • Excuses : Frederic Delcorde, Sophie Detry mais remplacée par ingrid
Labo logement
Réunion Labo Logement des 16 – 25 ans

1. Accompagnement RTA

L’accompagnement de RTA se fera dans le cadre des réunions plénières. Les odj de réunions ne seront pas toujours envoyés avec les PV de réunions puisqu’ils seront travaillés en réunions plénières.

2. Objectifs

2.1 objectif général :

Favoriser l’accès aux premiers logements et l’accompagnement à la gestion de celui-ci pour les jeunes de 16-25 ans sur l’arrondissement judiciaire de Namur.

Remarques : -la question de l’arrondissement judiciaire de Namur est plus une question d’accès aux logements plutôt que de public.

-l’arrondissement judiciaire de Namur est très large. Est-ce qu’il ne faut pas travailler avec le territoire des participants à ce labo ? L’investissement d’une partie du territoire de l’arrondissement sera fonction des participants autour de la table. Il y a déjà les 4 AMO présentent, donc le territoire des 4 AMO.

-Précision du public 16-25 qui ont été accompagné par un des services de l’AAJ, AVIQ, AWIPH, la santé mentale ou public de 16-25 qui aurait besoin d’un accompagnement ?Certains jeunes ont besoin d’accompagnements, mais n’ont jamais été accompagnés par un service.

Et les mena ? Attention débat, l’AAJ est supplétive. Des discussions sont en cours au niveau des ministres. Il y a des jeunes mena qui n’ont pas besoin d’accompagnement et d’autres n’en ont pas besoin.

En conclusion :

Le public est les jeunes de 16-25 accompagne, ayant été accompagné ou ayant besoin d’un accompagnement. Il faut maintenant définir les indicateurs d’un besoin d’un accompagnement. Le besoin d’accompagnement : un jeune qui n’a pas les ressources nécessaires pour faire les démarches seules, ressource qui est soit financière, familiale, intellectuelle …

Pour l’AWIPH, les jeunes catégorisés 140 (troubles du comportement) sont ceux qui ont le plus de difficultés. Les autres catégories sont « accompagnées » différemment. Les jeunes ayant des besoins de logements adaptés (chaises roulantes) ne sont pas une priorité pour le groupe, mais peuvent constituer un plus si l’opportunité se présente.

 

2.2Objectifs opératoires :

-mettre en place des conventions de partenariats. (Rem ressortir la convention CPAS -AAJ)

-collaborations avec des propriétaires privés.

-Mise à disposition de logements privés ou publics.

-Élaboration de  « protocoles » d’accompagnement.

-Partage d’expériences et d’outils dans le groupe.

 

3. Acteurs

Il était demandé à chaque membre du groupe de remplir une fiche reprenant les acteurs à inviter à ce laboratoire et de définir en quoi il était important d’avoir ces personnes dans notre labo.

  • -AIS Namur (cité 3 fois) (acteur incontournable et peuvent mettre à disposition des logements)
  • -foyer namurois (peuvent aussi mettre à disposition des logements)
  • -3 portes (actifs et novateur sur les projets logement sur Namur, cité 2 fois)
  • -réseau santé Namur
  • -Capteur logement
  • -échevine du logement et sa plateforme logement à la ville de Namur.
  • -CPAS et Ville, au niveau global.
  • -AIS Andenne Ciney.
  • -Service accompagnement accueil mosan.
  • -les sauverdias ; le centre de service social.
  • -logements pour adultes en difficultés ;
  • -logements sociaux.
  • -Abris de nuit/ restos du cœur/
  • -(lister les services qui proposent un accompagnement au niveau du logement)
  • -plan HP fosses, Geraldine Benoit.
  • -Céline Robaux Sambr’habitat, (attention particulière creusée la question des ménages
  • accompagnés)
  • -Mary laure GABS.
  • -Cpas de Namur (action logement)
  • -grosse agence immobilière ?
  • -Ais, foyer namurois,
  • -transi toit (SOS jeunes) en terme de personne ressource et projet KAP.
  • -PCS.
  • -Résau de proprio privé.
  • -un toit deux Âges (madame Brisbois)
  • -infor jeunes Namur.(kot + domiciliation au CPAS)
  • – Les facultés de Namur ont du logement.
  • -la joie du foyer
  • -les couteliers
  • -éducatrice du CPAS de Gembloux.

 

Après discussion, il décidé de ne pas mettre tout en place tout de suite, mais d’aller vers la construction d’un projet pour lequel on pense avoir plus de chances de réussir (par exemple une société de logement qui est partante pour construire quelques choses de novateur) et ensuite on va vers d’autres projets (en ayant l’expertise d’une expérience réussie)

À la question sont-ils membres invités, membres effectifs ou membres ressource, il est décidé que les personnes présentes à la réunion sont membres effectifs, d’autres pourront s’y ajouter (membres de SYPA ou d’institution AWIPH).

En ce qui concerne les membres ressources, nous en avons listé une série, il est important de conserver cette liste et de pouvoir l’utiliser à d’autres moments dans le labo.

Les permanents c’est nous.

 

4. Réunion de plateforme de concertation.

  • -réseau social urbain namurois.
  • -Pédagogie de l’habité.

D’autres ont déjà tenté l’expérience comme : carrefour j, pari mena, la chaloupe, SOS jeunes , GABS,

Prochaine étape : rencontrer des initiatives qui ont fonctionné.

Retour sur la journée logement qui a eu lieu à Namur. (Relais Social Urbain Namurois)

Insertion des gens en grande précarité.

Le relai social urbain namurois est un partenaire potentiel du projet.

Les partenaires listés devront être gardés pour la suite des rencontres. Le projet peut être lancé avec le partenaire avec qui on aura le plus de succès potentiel. Les autres acteurs seront à contacter par la suite avec des modalités de rencontre.

Il est décidé de rencontrer lors de la prochaine réunion Mary Laure Thiry, sur le projet de la passerelle et sur ses connaissances en termes d’initiative logement. Pratique et méthode à importer.  Christèle s’en charge.

Contacter Pari Mena et Carrefour J pour connaitre leur mode opérationnel (comment ils ont construit leur projet, qu’est-ce qui a été difficile) L’AMO Passage s’en occupe, et Ludivine ira questionner sur base des mêmes éléments le projet KAP (Ludivine et Anne-Sophie se concertent pour la

Prochaine réunion, on ramène les rencontres de carrefour j, pari mena et rencontre de Mary laure.

Pour la prochaine réunion :

Anne- Sophie envoie les communes de l’arrondissement à Mr Merckxx.

Deux services d’accompagnement de l’AWIPH pourraient venir rejoindre notre groupe.

Date:

  • 1er mars à 13h30 prochaine réunion à saint jean de dieu. À confirmer
  • Et le 15 avril à 9h30. Au SAJ

Point à reporter : qu’est-ce que l’on peut apporter en terme d’accompagnement pour être attractif ?

A propos Laurent Lebutte

Directeur dans l'Aide à la jeunesse depuis 2001, je suis convaincu de l'importance du réseau pour permettre un travail efficace dans notre secteur. C'est ainsi que j'ai accepté la présidence de SyPa en 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.