Archives pour la catégorie Journée d’étude

SyPA organise tous les mois de mai une journée d’étude pour l’ensemble du personnel de secteur de l’Aide à la jeunesse de l’arrondissement judiciaire de Namur. Depuis mai 2015, nous l’avons ouvert à l’extérieur.

Programme de notre journée d’étude 2016

Programme de la journée d’étude 2016 :

Durant la matinée du mardi 26 avril 2016, nous nous pencherons sur l’usage des  réseaux sociaux par les  jeunes pris  en charge par nos services ainsi que sur des pistes d’accompagnement de ceux‐ci !

Nous vous proposerons une réflexion clinique sur les usages des réseaux sociaux par les adolescents ainsi que des spécificités de ces usages par les ados  plus  précarisés  socialement  et  affectivement ?

Nous développerons des balises pratiques et des outils de l’éducation aux médias pour accompagner les jeunes  dans  leur  approche  d’internet.

Regard sur les formations passées

Voici la liste des formations et des formateurs que nous avons rencontrées depuis 2006.

En direct de la conférence de M. Gaillard.

Une journée passionnante dès les premiers instants.  M. Gaillard est un orateur plein d’humour et nous a proposé un contenu passionnant. 5h30 de formation intense autour des mutants pour un réseau namurois scotché.

350 personnes ont répondu présentes, dont 100 personnes en dehors de SyPa.

Un article de 2011, paru dans libération, reprend quelques éléments sur les changements en court dans noter monde analysé ici par Michel SERRE:

La seule façon d’aborder les conséquences de tous ces changements, c’est de suspendre son jugement.

 

Journée SyPa du 22 mai Jean-Paul Gaillard « Enfants et adolescents en mutations »

Le vendredi 22 mai, pour notre journée d’étude SyPa invite Monsieur Jean-Paul Gaillard pour nous parler :

Enfants et adolescents en mutation. La question de l’éducation en ce début de siècle :

un point de vue systémique.

gaillard-mutants

Si cette conférence vous interesse je vous invite à vous inscrire à notre lettre d’information = > http://eepurl.com/58hrT

 Le lien familial, l’éducation spécialisée, l’accompagnement psychothérapeutique, sont aujourd’hui confrontés à une révolution qui, depuis quelques années, exerce une influence décisive sur l’ensemble de ces pratique : cette révolution relève de l’actuelle mutation sociétale indûment appelée « crise » par les politiques et les médias. Continuer la lecture de Journée SyPa du 22 mai Jean-Paul Gaillard « Enfants et adolescents en mutations » 

inscription pour la journée du 4 avril 2014

Sypa organise sa journée d’étude à la Marlagne le 4 avril 2014.

DE L ENFANT REVE À L ADOLESCENT SANS REVE avec Bernard Fourez

le prix d’entrée est de 25€ le paiement sur le compte IBAN BE42 0012 1234 0554  fait office de réservation.

 Inscriptions à la journée du 4 avril

« Mettre au Monde » un enfant, obéissait jusqu’il y a peu à l’impératif de continuité de l’espèce.
De nos jours en raison de la diminution de la mortalité infantile et de la contraception « avoir un enfant » relève du seul désir des parents. Le pilier culturel de l’autonomie dessine le désir d’enfant comme une décision parentale autonome en même temps qu’elle dépose sur l’enfant une fiction d’autonomie dès le plus jeune âge.

Continuer la lecture de inscription pour la journée du 4 avril 2014 

de « belles histoires » pour parler du métier d’éduc.

« A un moment ou l’autre de notre vie professionnelle, nous avons tous eu le sentiment d’avoir été dans le casting d’une belle histoire.

Souvenez-vous, ce jeune épouvantable, fainéant, fermé et qui s’en sort plutôt pas mal dès que l’on croit en lui ou l’autre, là, qu’on disait incontrôlable et violent mais qui pleure dans vos bras parce que vous avez trouvé les mots justes pour lui parler. Et bien d’autres, que nous n’imaginons même pas.

Alors bien entendu, il y a les échecs, les colères devant le manque de moyens et tout ce qu’on aurait pu faire. Mais aujourd’hui, mettons cela de coté et rendons un court hommage à ce qui a bien fonctionné, rendons un court hommage à ces jeunes que nous avons liés et, au diable la modestie, rendons nous un court hommage.

Peu importe le style, l’écriture, la longueur du truc, on n’est pas là pour faire une rédaction cotée. Notre désir, c’est de reccueillir, de manière anonyme bien entendu, autant de ces belles histoires que possible pour en tapisser la Marlagne la journée du 5 octobre. Ecrivez là d’une manière synthétique, ou décrivez juste un moment magique, peu importe faites comme bon vous semble.

L’objectif c’est qu’au détour d’un couloir, l’histoire de Pol, de Dylan ou de Melissa résonne comme un appel silencieux à croire en eux et à croire en nous. Pour que l’ensemble des récits impressionne et que nous puissions dire à ceux qui se posent encore la question : le sens de notre travail, son cœur, il est là autour de vous. Lisez.  »

Laissez un commentaire, ou transférez moi celle-ci par mail direction@lescabris.be Elles seront affiché à notre journée d’étude. Merci Marc pour ce texte!

Compte rendu de l’atelier 7 – journée SYPA 2010

– S’il fallait retenir une phrase dans ce que vous avez entendu ce matin, laquelle ? Et pourquoi ?

« Intégrer le jeune dans son bien-être à lui »
• Qu’ils deviennent acteurs de leur vie en leur laissant la possibilité de vivre leurs expériences et ensuite, définir leur bien-être à eux.
• Préparer à l’autonomie en fonction du choix du jeune et de ses expériences vécues (exposé des Colverts).
• En droit, on parle de l’« intérêt supérieur » de l’enfant. C’est une locution qui est rentrée dans l’histoire juridique de l’humanité de manière très récente, d’abord sous la notion de « bien de l’enfant », puis dans sa forme actuelle de « l’intérêt supérieur de l’enfant » par la consécration que lui a donné la Convention relative aux droits de l’enfant.
C’est un concept juridique très moderne car le contenu reste assez flou et les fonctions sont multiples. Il n’y a d’ailleurs pas de différence entre « supérieur » (droit de l’enfant) et « intérêt » (déontologie). Le terme « intérêt »ne doit pas être mis en exergue car pas encore signé aux USA.

Continuer la lecture de Compte rendu de l’atelier 7 – journée SYPA 2010 

Compte-rendu de l’atelier 13 journée SYPA du 21 mai 2010

Le groupe est parti de 2 phrases qui ont retenu son attention :

« vous êtes à la place 190 sur la CIOC »

« Comment respecter l’intérêt du jeune quand la solution la plus adéquate ne peut pas être trouvée ou que dans la réalité, elle n’est pas envisageable. »

Les intervenants sont amenés à trouver des petites solutions successives qui engendrent un manque de stabilité.

Continuer la lecture de Compte-rendu de l’atelier 13 journée SYPA du 21 mai 2010