Accrochage scolaire, estime de soi et construction des repères chez le jeune.

Résumé du projet :
Le projet est global mais présente 4 variantes pour rencontrer plus spécifiquement les jeunes ( les plus jeunes, les filles, les plus âgés confrontés à la violence du racket ou de la rue, les déprimés repliés chez eux).
Le projet consiste dans un travail de groupe de 5 à 6 jeunes (2 groupes : l’un sur Namur, l’autre sur Floreffe, Fosse-La-Ville ou Andenne) réunis autour de l’idée d’une réalisation collective d’un journal, roman-photos, d’une représentation, permettant l’alternance de moments de débats sur le fond (repères violence et reconnaissance des autres dans le processus de restauration de l’estime de soi) en référence à un média roman ou film et la création d’un objet comme terme d’un processus d’apprentissage face aux difficultés et aux moyens de les dépasser.

Pour les 12-16 ans, suivis par l’aide à la Jeunesse.

Une réunion est proposée au SAJ le jeudi 20 septembre à 14h00.

Ceci est ouvert aux équipes SYPA voir avec Annick Hicorne du SAJ
Voir plan d’action du CAAJ de Namur

A propos Laurent Lebutte

Directeur dans l'Aide à la jeunesse depuis 2001, je suis convaincu de l'importance du réseau pour permettre un travail efficace dans notre secteur. C'est ainsi que j'ai accepté la présidence de SyPa en 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.