Passage à la majorité, une transition complexe

Mercredi 16 septembre 2015 au Centre Marcel Hicter la marlagne

Participation : 10 € (lunch compris)

À verser sur le compte d’ImaginAMO n° BE59 0682 4512 8626 avec votre nom et service en communication

Infos et inscriptions au 081/61.05.44 ou imaginamo@skynet.be

Projet organisé dans le cadre des projets de prévention générale 2015 du Conseil d’Arrondissement de l’Aide à la Jeunesse de Namur

  • Origine du projet:

Il y a trois ans, plusieurs services du secteur de l’Aide à la Jeunesse par le biais d’une commission SyPa ont fait le constat d’une augmentation de demandes de jeunes adultes, en situation de rupture sociale et/ou en décrochage scolaire. Le diagnostic social réalisé dernièrement par le CAAJ de Namur le confirme. Ce constat est aussi partagé par tous les services pour adultes rencontrés. Il a été soulevé le fait qu’il manquait un « chainon » entre les secteurs et /ou entre les services, une nécessaire concertation permettant de faciliter la transition et l’insertion du jeune fragilisé vers le monde adulte.

Le CAAJ de Namur organise donc une journée de réflexion sur ce passage à la majorité. Celle-ci se construit en deux temps :

  • un premier temps de « conférences » Les conférences seront l’occasion de prendre de la hauteur par rapport au phénomène, grâce à des intervenants extérieurs.
  • un deuxième temps de « tables rondes ».  Les tables rondes permettront d’échanger autour d’une thématique. Les objectifs sont de relever les manques et les ressources au niveau institutionnel mais aussi de partager des projets innovants, les initiatives qui montrent déjà des effets positifs…..

Au terme de cette journée, en fonction de l’intérêt que les participants auront porté aux thématiques, nous organiserons des laboratoires » dans le but de réfléchir à des projets ou des synergies à mettre en place sur le territoire.
Sypa DGAJ CAAJ namur

A propos Laurent Lebutte

Directeur dans l'Aide à la jeunesse depuis 2001, je suis convaincu de l'importance du réseau pour permettre un travail efficace dans notre secteur. C'est ainsi que j'ai accepté la présidence de SyPa en 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.